Pourquoi ce site ?

Ce projet de site est né d’une triple colère (trois pour commencer – mais j’en trouverai probablement d’autres dans l’avenir)

  • Le 16 mai 2008, Nicolas Sarkozy, Président de la République française, souhaitait que la lettre de Guy Môquet, soit lu dans toutes les écoles de France à l’occasion de la rentrée 2008/2009

  •  Il récidivait en février 2008, à l’occasion du dîner du CRIF, en souhaitant que chaque enfant de CM2 de France soit associé à la mémoire d’un enfant de la « Shoa »

  •  Quelques semaines plus tard, la Télévision Française diffusait un docu-fiction sur le thème de la Résistance qui, entre le « Tous résistants » des années gaullistes et une prétendue flagellation de la société française sur ce thème à partir des années 70, souhaitait trouver un juste milieu, où chacun avait, potentiellement, selon ses moyens, à l’exception de quelques fous furieux, « resisté » à l’occupation allemande.

 

La polémique née à l’occasion de l’exposition "Les Parisiens sous l’Occupation" par la Mairie de Päris a eu le mérite de montrer que les choses n’étaient  pas aussi simples.

63 ans après la fin de la deuxième guerre mondiale et de son cortège d’horreurs, trop de questions se posent encore qui n’ont pas trouvées de solutions.

 

Aîné des jeunes représentants d’une famille française qui n’a pas à rougir de son comportement pendant cette guerre et qui en a payé le prix du sang, militant résolument à gauche, dépossédé en partie de cette mémoire familiale pour de multiples raisons, pour mes enfants, leurs petits-enfants, mes neveux et nièces, mes cousins et cousines,… mais aussi pour tous les militants antifascistes ayant vécu, ou pouvant revivre demain, pareille épreuve, pour que la mémoire ne s’efface pas : "Qui ignore son passé est condamné à le revivre"

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Serzi (lundi, 01 octobre 2012 04:02)

    Appreciate your info